BLESSURE MUSCULAIRE : L’hydrogel qui divise par 2 le temps de cicatrisation