ALZHEIMER : Pourquoi l’IMC doit aussi être surveillé à l’âge avancé