COVID-19 : Et si la protéine de pointe n’était pas la bonne cible ?