COVID-19 : Une vulnérabilité en santé mentale plus critique chez les femmes