MALADIE CARDIOVASCULAIRE : Et l’égalité de traitement pour les femmes ?