COVID-19 : Avec l’obésité, plus de soins mais pas plus de décès